à partir du 1er janvier 2018, les entreprises devront disposer de logiciels de comptabilité et gestion certifiés conforme à ces nouvelles règles de traçabilité. Ils devront satisfaire à des conditions d’inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d’archivage des données liées à la réalisation d’une transaction et qui participent à la formation du résultat comptable et fiscal.

  Retour